Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2015 6 26 /12 /décembre /2015 15:23
Eden et cataclysme

Les îles Andamans forment un archipel paradisiaque s’étalant de part et d’autre du tropique du Capricorne au large des côtes indiennes. Le raz de marée cataclysmique du 26 décembre 2004 a fait étonnamment peu de victimes animales. Les éléphants comme la petite faune s’étaient réfugiés semblent-il dans les hauteurs avant que la vague ne frappe. Pareillement les « sauvages » Sentinele, Ya-eng-nga, En-iregale - les Hommes parfaits - n’auraient pas connu de pertes humaines ou presque.

Aux échelles de temps géologiques, les tsunamis sont des évènements non pas rares, mais fréquents, dont on commence à deviner l’importance sur le dessin des lignes de côte. Les aborigènes andamans y ont survécu des dizaines de milliers d’années. Animaux et humains y partageaient et y partagent encore un monde commun, non séparé mais connexe. Connexes les oiseaux aux signes de la mer, les fourmis aux sons du sol, sensibles les tamanoirs au comportement des fourmis et les hommes au comportement des tamanoirs. Certains ont-ils pressenti la vague, fait des rêves, voire simplement écouté leurs pères et la tradition multimillénaire prévenant qu’il fallait fuir la mer retirée ? Entre intuition et clarté, ils ont compris les signes animaux.

Les aborigènes andamans sont des vestiges de la préhistoire. Il furent acteurs de la première hominisation de l’Asie du sud-est, qui progressa ensuite vers l’Insulinde, vers les îles de la Sonde, l’arc guinéen, l’Australie. Leurs îles, hommes et animaux, ont peu souffert du tsunami offrent un contraste net avec l’ampleur de la saignée humaine parmi les civilisés, parmi ceux qui n’ont pas su rester modestes face à la nature. Elle les a balayés pour leur audace, effacé leurs villages bâtis trop près des grèves. Le déchaînement de sa puissance a exterminé ceux qui ne la craignent pas assez, mais épargné les modestes hommes racine.

Tragiquement, près de ces îles frontalières de l’Eden, des étrangers ont trouvé du pétrole, le noir et vénéneux tsunami des civilisés. La clochardisation a commencé. Il reste des Sentinele, Ya-eng-nga, En-iregale, réfugiés sur des îlots. Conscients peut-être d’être les derniers d’une ère énorme, ils refusent obstinément tout contact, repoussent ceux qui tentent de débarquer, menaçant de leurs flèches les hélicoptères qui les survolent. Le temps andaman survit aux tsunamis mais périt devant la vague brune. Il faut qu’ils sortent d’Eden pour que la civilisation progresse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Stephane Calence
commenter cet article

commentaires

Mailtsao@yahoo.com

  • : Le BEAU BLOG BLEU de postnéo
  • Le  BEAU BLOG BLEU  de postnéo
  • : Le BEAU BLOG BLEU (post néo) réfléchit avant d'y penser. Composé d'oreilles d'yeux de peau et d'encéphale il est bleu et maintient toujours son quant à soi un poil au dessus du vide. Le dé est sa raison. Pourquoi s'encombrer de plus de pinceaux ? Le blog bleu est un bol digeste de salade stochastique façon pizza ou niçoise. Tout un univers.
  • Contact