Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 14:09
Oxymore : « un projet démocratique adapté à l’Europe ». La thèse se détruit d’elle-même. La démocratie ne saurait être qu’auto-instituée par les populations elles-mêmes, de sorte que personne ne peut prédire quelle forme ces démocraties adopteraient. Si la prétendue Europe doit en être le contenant impératif, il ne s’agit pas de démocratie, mais bien de ce que nous avons sous les yeux, savoir la captation quasi mafieuse du marché européen par des élites cyniques et cupides, et les hauts fonctionnaires qui les servent dont le recrutement, contrairement à ce que prétend l’auteur, est le reflet endogamique des ces prétendues élites. L’union des européens est un projet désirable, mais trahi par ces oligarchies, parce que justement les sociétés européennes ne sont que de pseudo-démocratie (à l’instar de la Chine et de la Corée du Nord qui sont des démocraties…populaires, selon la distinction-identité établie par René Rémond).
Le projet européen – désirable répétons-le – ne se fera mais qu’avec l’assentiment des peuples. Or, il s’établit aujourd’hui sur ce véritable coup d’Etat qu’a été la répudiation du referendum ayant refusé le traité de Maastricht. La démocratie n’a pas à se plier à « l’Europe », mais c’est bien à l’Union européenne d’intégrer, de synthétiser, les démocraties européennes. Démocraties qui ne sauraient être fondées que sur le tirage au sort des représentations nationales et des corps de contrôle, qu’il serait loisible d’étendre à des ensembles continentaux. Car souvenons-nous, la Chine et la Russie sont là pour nous le rappeler, que les ensembles politiques vastes semblent exiger des pouvoirs centraux forts, voire dictatoriaux.
L’abolition élitiste de la peine de mort par Mitterrand et le grand bourgeois Badinter n’est nullement un pilier de la démocratie : c’en est une trahison de plus du Peuple par ses pseudo-représentants. Mitterrand n’est jamais que le père spirituel de Hollande ! C’est au Peuple, par referendum, de décider s’il souhaite ou non supprimer la peine de mort. Prétendre le contraire, c’est faire dire au violeur que sa victime a trouvé du plaisir à être violentée. Il ne sert de rien de hâter artificiellement la maturation des idées et celle de la conscience populaire, quand par ailleurs toutes les élites conspirent pour l’aliéner. La situation politique déplorable et délétère que nous connaissons aujourd’hui est le résultat de ces viols démocratiques : viol du referendum populaire et morgue des élites qui prétendent savoir ce qui est bon pour le Peuple et parler en son nom.
Certaines royautés africaines faisaient accompagner leurs monarques de hallebardiers charges de les décapiter au premier ordre du Conseil des anciens. L’institution contrebalançait l’énorme pouvoir remis par la population entre les mains du monarque. Elle équilibrait l’immense pouvoir qui lui était confié, le décourageant d’en abuser. Nous devrions nous inspirer de cette saine institution. La décollation de Louis XVI est la rétribution méritée et juste de sa collusion avec l’étranger, de sa trahison. Devraient rester passibles de la peine de mort les principaux responsables politiques. Car cette peine est commensurée au pouvoir remis entre leurs mains, pouvoirs dont la magnitude les mets en position de commettre des crimes immenses.
Détourner à son profit des fonds public, ourdir dans le secret des complots financiers multinationaux, user de fonds secrets aux fins de propagande électorale sont des crimes aux conséquences collectives désastreuses. Ces crimes vicient la démocratie touchent tous les citoyens, étalent leurs répercussions sur plusieurs générations, détournent l’histoire du cours qu’autrement elle aurait pris.
Que plane constamment sur la têtes des puissants l’ombre de la guillotine ! Voilà une précaution dont ne peuvent se dispenser les démocraties. C’est ainsi qu’on purgera nos institutions, nationales ou supra-nationales, des maffias – elles sont sous nos yeux – qui les pervertissent. C’est ainsi que nous pourrons progresser collectivement vers la démocratie réelle et authentique : nous n’en avons aujourd’hui que des ersatz, dont la plus putride et dangereuse est bien cette prétendue « Europe ».

Partager cet article

Repost 0
Published by eTIenNe mAiLleT
commenter cet article

commentaires

Mailtsao@yahoo.com

  • : Le BEAU BLOG BLEU de postnéo
  • Le  BEAU BLOG BLEU  de postnéo
  • : Le BEAU BLOG BLEU (post néo) réfléchit avant d'y penser. Composé d'oreilles d'yeux de peau et d'encéphale il est bleu et maintient toujours son quant à soi un poil au dessus du vide. Le dé est sa raison. Pourquoi s'encombrer de plus de pinceaux ? Le blog bleu est un bol digeste de salade stochastique façon pizza ou niçoise. Tout un univers.
  • Contact