Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 14:29

Il a laissé sa femme s’occuper des ses enfants. C’est un mâle : rien de plus classique. Bouddha lui même  a abandonné femme et enfant, leur préférant son salut.

Etudiez bien la vie de ceux que l’on croit des grands hommes. Ils le furent parce qu’ils se préférèrent à tous les autres. Leur grandeur nous fascine et nous aveugle.  En réalité, nous n’admirons que l’extraordinaire enflure de leur égo. Nous souhaiterions, comme eux, jouir sans entraves, loin de tous souci, loin de tout scrupule, vierge de tout doute , affranchi de toute barrière morale. 

Mais si tous nous étions ainsi de purs monstres d’égotisme, il n’y aurait plus de société. Nous serions alors, chacun malheureux, tous seuls.

Par nature, le serpent hypnotise la proie qui, par nature, se laisse prendre.

Voilà l’état présent de l’humanité (je résume).

Comment sortir de ce trou sombre, où le chef humain ressemble à un loup, le combat politique à un affrontement de testostérone, alors que nous surplombent de gigantesques périls ?

Changeons de paradigme, bonifions nous, chacun, et tous ensemble

Comment ?

En mettant au cœur de nos constitutions la mécanique du hasard, le tirage au sort.

Pourquoi ?

Parce que le hasard en sait plus que nous.

Il reflète les lois les plus générales et les plus fines imprégnant l’univers.

Il est au cœur de nos comportements.

Il est notre chance.

Il contient le futur.

Il nous sort de cette fatalité de croire que nous sommes plus géniaux que Dieu, plus puissants que la Nature. Il nous délivre de cette illusion tout animale qui nous conduit à l’extinction.

La hasard est Il expérimentable, explorable.

Il nous contraint. Mais il laisse partout ouvert un liseré lumineux autour du nuage obscur de l’impératif déterministe: il  la chance, la liberté, l’occasion de surmonter l’aliénation de notre animalité. Sortons de la bestialité. Fuyons notre animal. Quittons le loup. Abandonnons les rois. Faisons nous humains, femmes, hommes, enfants.

Le hasard - sa traduction politique est le tirage au sort - est cette ouverture dans la contrainte physique, biologique, sociale, où l’homme, s’il le veut, peut insinuer marginalement sa liberté, sa volonté.

Encore faut-il que nous sachions, dans un univers indifférent à tout sens, où aller, que vouloir.

Pour cela il faut que nous affrontions la question de notre nature et notre destin collectif.

Que nous voulons en tant que singularité humaine perdue dans les immensités galactiques sur une planète finie ?

Où nous voulons aller et comment faire ?

Le hasard reflète toutes les lois de l’univers, contrainte et ouverture, où insérer, chance après chance, de sages décisions humaines, fruits de délibérations démocratiques, démocratiques parce que le hasard préside à leur composition. Le principe est le moyen.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by eTIenNe mAiLleT
commenter cet article

commentaires

Mailtsao@yahoo.com

  • : Le BEAU BLOG BLEU de postnéo
  • Le  BEAU BLOG BLEU  de postnéo
  • : Le BEAU BLOG BLEU (post néo) réfléchit avant d'y penser. Composé d'oreilles d'yeux de peau et d'encéphale il est bleu et maintient toujours son quant à soi un poil au dessus du vide. Le dé est sa raison. Pourquoi s'encombrer de plus de pinceaux ? Le blog bleu est un bol digeste de salade stochastique façon pizza ou niçoise. Tout un univers.
  • Contact