Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 01:20

 

DSC00138 b

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Non, ce n’est pas une vieille branche, cette massue oblongue, grise rythmée de peu de jaune, à un détroit de la rize. Non, pas une racine ! Une gueule massive, carénée et ovale, de larges yeux ni de chat, ni de chien. C’est un brochet énorme, plus gros que mon bras, le premier que je rencontre, en un si proche face à face. Brochet vénérable, peut-être l’égal de mon âge. Des brochets aussi vieux, il n’y a pas tant que cela. Beaucoup moins que d’hommes.

 Mais que fait ce puissant poisson dans quinze centimètres d’eau ? Un pêcheur dit : « Il ne doit pas trouver assez de nourriture. L’eau trop chaude les engourdit. Il ne faut pas les consommer ».

 Si l’environnement est toxique pour le brochet, c’est qu’il l’est pour moi, pour mes deux filles qui m’accompagnent. Dans votre corps on trouvera les mêmes substances toxiques que dans celle du brochet. Il est tout au bout de la chaîne. Celle du développement industriel, chimique et vénéneux. Celle qui réchauffe l'eau du Rhône pour refroidir la centrale du Bugey. Le brochet meurt avant moi. Achetons la nouvelle console, le nouveau 4X4, le nouvel écran plat, avec un crédit, en espérant conserver un emploi !

Mais, même en cas de « petite » catastrophe au Bugey, comme le fut à l’échelle nucléaire l’explosion de Tchernobyl, comment nous passerions-nous des centaines de milliers de km2, des centaines de milliers de personnes et d’enfants qui vivent tout autour ? Qu’on se rassure : tout est prévu. Les forces de sécurité barreront les routes. Que les contaminés, atrocement brûlés, pestiférés, ne s’égaillent pas sur les routes ! Qu’ils n’aillent pas polluer le reste de la Nation. Le reste de la Nation, elle, sera autorisée officiellement à consommer des produits contaminés. La mort lente et différée, ou la famine immédiate, c’est au choix.

 Irradiés, stupéfaits, grattant les lambeaux de chair de nos membres brûlant de l’intérieur, le cœur déchiré par les geignements d’agonie de nos enfants, on s’apercevra qu’on avait été prévenu, bien prévenu. Les fous, les chevelus, les marginaux, les contestataires n’étaient pas fous. Bien au contraire. Ceux, cravatés, respectables, responsables n’étaient que de dangereux aventuriers, jouant avec nos vies au prétexte de croissance pour acheter à crédit  la nouvelle console, le nouveau 4X4, le nouvel écran plat, pour illuminer le pont de Jons toutes les nuits, à longueur d’année.

 Nous nous souviendrons alors que la démocratie engage la responsabilité de tous, et pas seulement de ceux auxquels nous la déléguons. Nous comprendrons alors que les râles d’agonie de nos enfants sont la conséquence de notre mutisme, de notre aveuglement, de notre 4x4, de la console de jeu que nous venons de leur offrir.

Quelles vraies paroles de consolation

pourrons-nous alors leur procurer ? 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Stephane Calence
commenter cet article

commentaires

Mailtsao@yahoo.com

  • : Le BEAU BLOG BLEU de postnéo
  • Le  BEAU BLOG BLEU  de postnéo
  • : Le BEAU BLOG BLEU (post néo) réfléchit avant d'y penser. Composé d'oreilles d'yeux de peau et d'encéphale il est bleu et maintient toujours son quant à soi un poil au dessus du vide. Le dé est sa raison. Pourquoi s'encombrer de plus de pinceaux ? Le blog bleu est un bol digeste de salade stochastique façon pizza ou niçoise. Tout un univers.
  • Contact